AFSCA : CARLO DI ANTONIO SIDÉRÉ DU MANQUE DE CONSIDÉRATION DU MINISTRE FÉDÉRAL DE L’AGRICULTURE À L’ÉGARD DES PRODUCTEURS LOCAUX

Le Ministre wallon Carlo DI ANTONIO, en charge du Développement durable, est sidéré du manque de considération de Willy Borsus à l’égard des besoins et des problèmes rencontrés par les producteurs et transformateurs locaux wallons.

Un "accompagnement" comme le propose le Ministre fédéral de l’Agriculture  n'est rien d'autre qu'une béquille. Les producteurs locaux ont besoin d'être libérés des règles inadaptées à leur réalité et qui entravent leur travail en faveur d'une alimentation locale et durable. Pour Carlo DI ANTONIO, c'est donc une révision normative qui s'impose.

Comme il l'a déjà exprimé à plusieurs reprises, Carlo DI ANTONIO estime que la politique actuelle de l'AFSCA constitue une entrave à la transformation à la ferme, au développement des PME agroalimentaires locales et du circuit court.

Depuis sa mise en place en 2002, de nombreux agriculteurs et producteurs ont témoigné des difficultés qu’ils rencontrent avec l’Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire. Nombreux sont ceux qui ont du fermer leurs portes.

Pourtant, la production, la transformation et la vente de produits à la ferme ou en circuit court sont des opportunités de développement économique à soutenir. Chaque jour, une main d’œuvre de qualité s’y déploie avec passion.

La production et la consommation locale sont à la base de la stratégie du Ministre wallon en matière de Développement durable. Pour Carlo DI ANTONIO, des produits locaux de qualité doivent pouvoir être mis à la portée des citoyens wallons. Ce n'est pas du protectionnisme, c'est une question de bon sens.

 

Contact Presse : Marie MINET – 0479/888.475  - marie.minet@gov.wallonie.be