BILAN DE LA CAMPAGNE « ACCIDENTS DE W-E » DE LA WALLONIE

En combinant actions de sensibilisation et de répression depuis 2011, la Wallonie ne cesse d’engendrer de très bons résultats concernant la diminution du nombre de tués sur ses routes les week-ends. On constate ainsi une diminution de 1/3 du nombre de tués les week-ends en Wallonie entre 2009 et 2012. Ainsi, sur une période de 3 ans, ce sont plus de 130 vies qui auront été épargnées.

Cette année, Carlo DI ANTONIO a poursuivi les efforts entrepris grâce à la SOFICO et aux  ASBL actives en matière de sécurité routière. En plus des actions de sensibilisation organisées à destination du public des soirées festives, le Ministre wallon de la Sécurité routière s’est également concentré sur les grands évènements familiaux de type : festivals, braderies, spectacles de rues, brocantes, courses automobiles, etc.
 
Pour rappel, en Belgique, plus de 2.500 familles sont touchées par un accident grave chaque année ! D’ailleurs, contrairement à certaines idées reçues, les jeunes sont en réalité beaucoup plus prudents que leurs aînés lorsqu’il s’agit de boire et conduire. Ainsi, selon l’IBSR, les conducteurs de 18-24 ans, sont deux fois moins nombreux à conduire sous l’influence de l’alcool que les 40-54 ans.

Les Responsible Young Drivers sont donc allés à leur rencontre les week-ends de mai à août en Wallonie et ont engagé un débat sur les comportements responsables et les réflexes à avoir comme, par exemple, organiser à l’avance son retour et désigner un conducteur sobre, sur l’exemple à montrer aux enfants, sur les fausses idées préconçues, etc.

Ainsi, ce sont plus de 6.000 éthylotests et 10.000 dépliants, financés par la SOFICO, qui ont été distribués (sans compter les 300 panneaux affichant la campagne sur le réseau structurant de la SOFICO durant le mois de mai).

Mais comme le rappel régulièrement le Conseil supérieur wallon de la Sécurité routière, c’est en combinant sensibilisation et répression que l’on obtient un changement de comportement. C’est pourquoi, Carlo DI ANTONIO a fait appel à la Police fédérale de la route et aux 72 zones de police locale que compte la Wallonie pour renforcer leurs contrôles durant les week-ends du 26 avril au 2 septembre dernier.

Ainsi 26.217 personnes se sont vues contrôlées leur taux d’alcoolémie. 7% d’entre elles se sont révélées « positives ». Cette proportion est malheureusement montée à 12% pour les contrôles effectués de nuit ! Cela montre bien que le combat doit continuer.

Concernant la conduite sous influence de drogues, 3.917 personnes ont été contrôlées et 2% d’entre elles se sont révélées positives aux tests salivaires.

La vitesse excessive restant le principal facteur aggravant des accidents, 506.552 véhicules ont été contrôlés les week-ends par des radars répressifs. 3,7% de ces véhicules étaient en infraction.

On notera enfin que ces opérations de week-ends ont mené à 860 retraits de permis dont 772 concernant l’alcool au volant, 56 concernant les drogues au volant, et 32 concernant les excès de vitesse.

Carlo DI ANTONIO tient à remercier la SOFICO, les Responsible Young Drivers, les ASBL SOS-WE et Groupement pour l’Action Routière, Modus Vivendi, l’IBSR, la Police fédérale et les zones de police locale pour leur excellente collaboration dans le cadre de cette campagne que la Wallonie continuera à réitérer et développer chaque année.

 

CONTACT PRESSE

Marie MINET

0479/888.475