CHÔMAGE DE LA MEUSE

A partir de ce samedi 15 septembre et ce, jusqu’au lundi 8 octobre 2012, la Haute Meuse sera en période de chômage. Cette opération spectaculaire, menée tous les 3 ans,  consiste à ramener la Meuse à son cours naturel depuis la frontière française, à Heer-Agimont jusqu’à l’écluse de la Plante, près de Namur.

Le caractère « exceptionnel » de ces travaux mérite une attention particulière.

Dès samedi soir, les vannes des 9 barrages de la Haute Meuse seront progressivement levées, en commençant par l’aval.  L’abaissement du niveau des eaux va se faire graduellement, barrage par barrage, selon un rythme de 10 cm par heure. En temps normal, ces barrages, adjacents à chaque écluse sur la Haute Meuse, maintiennent une hauteur d’eau suffisante pour la navigation des bateaux.

La Direction générale des Voies hydrauliques du Service Public de Wallonie va ainsi mettre à profit la période de fermeture de la voie d’eau pour travailler sur des endroits d’habitude immergés. Plusieurs chantiers de réfection et d’entretien des ouvrages (écluses, barrages et berges) vont être réalisés, ainsi que des travaux complémentaires en vue de l’installation prévue de centrales hydroélectriques.

Les chantiers prévus sont les suivants :

  • Remise en état et entretien de 45 km de berges de la Haute Meuse namuroise, réparation de perrés en maçonnerie de pierre;
  • Rénovation complète des écluses de Houx et de Hun qui seront entièrement mises à sec ;
  • Travaux préparatoires à l’installation des futures centrales hydroélectriques sur les sites des barrages de Hastière, Waulsort et Tailfer.

 

CONTACT PRESSE

Marie MINET

0479/888.475