CRÉATION D’UNE LIGNE ÉLECTRIQUE SOUTERRAINE CRÉANT UNE INTERCONNEXION ENTRE LES RÉSEAUX ÉLECTRIQUES BELGES ET ALLEMANDS

 

Ce jeudi, le Gouvernement wallon a adopté la révision définitive des plans de secteur de Liège et de Verviers-Eupen portant sur l’inscription d’un périmètre de réservation d’une infrastructure de transport d’énergie.

 

Cette décision s’inscrit dans le cadre du projet de la société ELIA de réaliser une ligne électrique souterraine à très haute tension créant une interconnexion entre les réseaux électriques belges et allemands.

 

Cette nouvelle ligne électrique à haute tension sera localisée sur le territoire des communes de Visé, Oupeye, Herstal, Liège, Blégny, Soumagne, Herve, Thimister-Clermont, Welkenraedt, Limbourg, Baelen, Eupen, Lontzen et Raeren, et la zone de services publics et d'équipements communautaires à Lixhe, sur le territoire de la commune de Visé. 14 communes sont donc concernées par ce projet sur une longueur de ± 50 KM. 

 

Les enjeux de ce projet ALEGrO consistent à :

 

-        veiller à la sécurité et à la qualité de l’alimentation électrique ainsi qu’à l’équilibre permanent entre l’offre et la demande ;

-        adapter les infrastructures pour soutenir le développement d’un système électrique fiable et performant;

-        permettre une meilleure convergence des prix sur le marché de l’électricité et garantir ainsi aux consommateurs de disposer de l’électricité la moins chère en rendant possible l’importation de l’électricité sur le marché allemand lorsque la production d’énergie renouvelable sera excédentaire en Allemagne.

 

Préalablement à la réalisation de ce chantier, les espaces devaient être réservés au plan de secteur par un périmètre de réservation, ce que confirme la décision du Gouvernement wallon de ce jeudi.

 

Le démarrage des travaux est prévu par l’entreprise ELIA pour fin 2017, avec une durée approximative de 2 ans pour l’ensemble du chantier. Préalablement, le processus de demande de permis unique doit encore être initié et finalisé par l’entreprise. 

 

Lors de l’enquête publique, des riverains et des autorités communales ont fait par de leurs inquiétudes quant aux risques sur la santé. Sur ce point, les études confirment que les incidences en la matière sont faibles voire nulles.

 

 

 

 

Contact Presse: Marie MINET – 0479/888.475  - marie.minet@gov.wallonie.be