ENFIN UN CONTROLE ADEQUAT DES EMISSIONS DES VOITURES !

Le Ministre wallon de la Mobilité et de l’Environnement Carlo DI ANTONIO se réjouit de l’arrivée du nouveau test d’émissions international pour les nouvelles voitures dès septembre 2017, comme annoncé par la Febiac et Traxio.
 
Cette nouvelle procédure de test s’est avérée indispensable suite à l’affaire des logiciels truqués. « Une harmonisation au niveau mondial et des conditions de test plus proches des conditions réelles de circulation étaient réclamées par tous. Ce nouveau test WLTP répond également aux griefs du précédent test notamment en ce qui concerne les possibilités laissées au constructeur  d’adapter le véhicule pour atteindre les valeurs limites d’émissions » commente le Ministre.
 
En 2016, les résultats des tests organisés à l’initiative du Ministre wallon de l’Environnement Carlo DI ANTONIO avaient démontrés toute l’inutilité de ces tests d’homologation NEDC datant de 1974 et imposés jusqu’ici par l’Europe. Pour rappel, dans le cadre de l’affaire VW, le Ministre avait souhaité obtenir une estimation réelle des taux d’émissions des véhicules légers en Wallonie afin d’évaluer le différentiel avec les valeurs renseignées par les constructeurs.
 
« Les résultats des tests avaient indiqués un dépassement généralisé et significatif des valeurs indiquées sur le passeport du véhicule et des normes européennes » explique Carlo DI ANTONIO. 
 
En ce qui concerne le NOx, les véhicules testés avaient des émissions largement supérieures aux émissions déclarées. La valeur moyenne mesurée était de 617mg/km alors que le plafond d’émission EUR 5 est de 180mg/km. Les valeurs maximales observées allaient jusqu’à 1183,97mg/km.
 
En ce qui concerne le CO2, tous les véhicules présentaient un taux d’émission supérieur à la valeur déclarée par les constructeurs. Les émissions observées étaient en moyenne supérieures de 36% aux valeurs annoncées.
 
 
CONTACT PRESSE : Cabinet du Ministre DI ANTONIO - 081/710.312