Aménagement du territoire

  • 2015-04-01 23:00

    Le Ministre wallon de l’Aménagement du territoire Carlo DI ANTONIO a décidé de refuser la demande introduite par la SA Belgian Eco Energy (BEE) pour la construction et l’exploitation d’une éolienne de 2,35 MW à Bastogne.

    Il apparait que le productible de cette éolienne dépasse largement les besoins énergétiques de l’entreprise Autover Distribution qui devait accueillir la machine.

  • 2015-03-31 13:25

    Le Ministre wallon de l’Environnement et de l’Aménagement du territoire Carlo DI ANTONIO vient de remettre un avis défavorable à la demande de permis unique introduite par S.A. ENECO WIND BELGIUM pour la construction et l’exploitation d’un parc de 4 éoliennes à Quévy (Aulnois-Blaregnies). Le Ministre DI ANTONIO souhaite ainsi préserver le cadre paysager et éviter la dénaturation du site historique de la bataille de Malplaquet.

     ***

  • 2015-03-31 13:04

    Dans le cadre du permis unique introduit par SA EDF LUMINUS visant la construction et l’exploitation de 3 éoliennes supplémentaires au sein du parc éolien existant de Spy, le Ministre wallon de l’Aménagement du territoire Carlo DI ANTONIO a décidé de retenir l’implantation de deux d’entre-elles.  La construction d’une troisième éolienne est refusée par le Ministre DI ANTONIO afin de préserver le site classé du château de Mielmont.  

  • 2015-03-30 23:00

     Le Ministre wallon de l’Environnement et de l’Aménagement du territoire Carlo DI ANTONIO vient de remettre un avis défavorable à la demande de permis unique introduite par S.A. ENECO WIND BELGIUM pour la construction et l’exploitation d’un parc de 4 éoliennes à Quévy (Aulnois-Blaregnies). Le Ministre DI ANTONIO souhaite ainsi préserver le cadre paysager et éviter la dénaturation du site historique de la bataille de Malplaquet.

    ***

  • 2015-03-25 19:01

    Le permis du dossier Citta Verde a été octroyé en septembre 2009 par les fonctionnaires régionaux. 

    Sur recours, le Ministre Henry a ensuite refusé ce permis en 2010. Cette décision de refus a été cassée par le Conseil d’Etat fin 2014. Le Ministre de l’Aménagement du territoire avait pourtant utilisé tous les éléments disponibles pour s’opposer au permis et ceux-ci avaient évidemment été transmis à l’époque au Conseil d’Etat.