Bien-être animal

  • 2017-05-17 16:48

    Ce mercredi, le Parlement de Wallonie a adopté définitivement le décret du Ministre wallon du Bien-Être animal Carlo DI ANTONIO relatif à l’obligation d’étourdissement lors des procédures de mise à mort et d’abattage des animaux.

    Ce texte induit la généralisation du principe qui prévoit que la mise à mort et l’abattage doivent intervenir après anesthésie ou après étourdissement, en ce compris lors des abattages prescrits par un rite religieux. Pour ces cas précis, le procédé d’étourdissement doit être réversible et ne peut entraîner la mort de l’animal. 

  • 2017-05-12 13:15

    Ce jeudi, le Gouvernement wallon a adopté le projet d’arrêté du Ministre du Bien-être animal Carlo DI ANTONIO déterminant les conditions d’agrément pour l’élevage dit « occasionnel ». Ces élevages correspondent aux éleveurs qui commercialisent au maximum deux portées de chiens ou de chats par an, issues de leur propre élevage.

  • 2017-05-05 16:10

    Ce vendredi, la Commission du Parlement de Wallonie a approuvé la proposition de décret du Ministre wallon du Bien-Être animal Carlo DI ANTONIO relatif à l’obligation d’étourdissement lors des procédures de mise à mort et d’abattage des animaux.

  • 2017-04-20 14:32

    Ce jeudi, le Gouvernement wallon a adopté l’avant-projet de décret du Ministre wallon du Bien-Être animal Carlo DI ANTONIO visant à créer, au sein du Code civil, une nouvelle catégorie juridique pour les animaux.

    Pour le Ministre wallon, la classification actuelle, reléguant l’animal au rang de meuble, relevait de considérations dépassées et devait être nécessairement adaptée aux mentalités et progrès scientifiques réalisés en faveur de la considération animale.

  • 2017-04-18 11:30

    Souhaitant apporter davantage de garantie quant au respect du Bien-être animal au sein des abattoirs wallons, le Ministre Carlo DI ANTONIO mène actuellement une discussion avec la Fédération Belge de la Viande (FEBEV) afin de mettre en place un mécanisme de vidéosurveillance.

    A ce stade, la FEBEV consulte le secteur en vue de centraliser les avis, remarques et considérations de ses membres. Un rencontre aura ensuite lieu à la lumière de ceux-ci afin de dégager, avec le Ministre, des pistes d’aménagement et de mise en œuvre du projet.