Mobilité

  • 2015-07-07 16:23

    Le Ministre wallon de la Mobilité Carlo DI ANTONIO vient de signer deux nouvelles conventions avec les magasins Décathlon de Mons et de La Louvière afin de mettre à disposition des automobilistes de nouvelles aires de covoiturage.

    Ces nouvelles conventions permettront de dédier 24 places au covoiturage à Mons et 18 places à La Louvière. Le réseau de parkings privés ouverts au public voit ainsi sa capacité augmenter.

  • 2015-06-21 00:00

    Le Ministre de la Mobilité Carlo DI ANTONIO vient de dégager 6,7 millions d’euros pour la réalisation d’aménagements en faveur des usagers plus vulnérables que sont les piétons, cyclistes et personnes à mobilité réduite et ainsi leur permettre de se déplacer en toute sécurité.

    45 communes wallonnes bénéficieront de ces crédits d’impulsion pour des projets permettant, par exemple, d’assurer la continuité des itinéraires piétons et/ou cyclables afin de les rendre plus « attractifs » dans leur usage quotidien.

  • 2015-05-19 09:13

    Pour le Ministre wallon de la Mobilité Carlo DI ANTONIO, une redevance pour les véhicules légers est envisageable en Wallonie mais certainement pas sous la forme d’une taxation au kilomètre, comme souhaité par Ben WEYTS.

    Aujourd’hui, seuls les utilisateurs belges contribuent à l’entretien du réseau routier wallon. Le Ministre DI ANTONIO estime qu’il serait juste que les utilisateurs étrangers qui utilisent notre réseau y contribuent également, comme nous le faisons lorsque nous allons en France ou en Suisse.

  • 2015-04-28 00:00

    L’édition 2015 de la Semaine de la Mobilité aura lieu du 16 au 22 septembre prochain. Cette année, le Ministre wallon de la Mobilité Carlo DI ANTONIO a souhaité mettre le covoiturage à l’honneur.

  • 2015-04-24 10:40

    Ce jeudi à Tournai, le Ministre wallon de la Mobilité Carlo DI ANTONIO a inauguré la première station-service wallonne distribuant du gaz naturel carburant. Une bonne nouvelle pour le Ministre qui soutient le développement du CNG en Wallonie.

    Actuellement, le véritable frein à l’achat de véhicules fonctionnant au gaz par les Wallons est le manque de stations-service. Une trentaine de stations sont nécessaires au déploiement de cette technologie en Wallonie.