Communiqués de presse

  • 2017-05-17 11:04

    En 2015, le Ministre wallon de l’Environnement Carlo DI ANTONIO lançait, au sein de 3 trois communes wallonnes, une expérience pilote de collecte sélective des déchets plastiques. Hannut, Marchin et Frameries avaient été sélectionnés afin de tester 3 scénarios de collecte « P+MC » possibles. 

  • 2017-05-12 12:15

    Ce jeudi, le Gouvernement wallon a adopté le projet d’arrêté du Ministre du Bien-être animal Carlo DI ANTONIO déterminant les conditions d’agrément pour l’élevage dit « occasionnel ». Ces élevages correspondent aux éleveurs qui commercialisent au maximum deux portées de chiens ou de chats par an, issues de leur propre élevage.

  • 2017-05-10 09:27

    A l’initiative du Ministre wallon de l’Environnement Carlo DI ANTONIO et avec le concours des 7 intercommunales wallonnes de gestion des déchets, les petites et moyennes entreprises pourront, à partir du 1er juin 2017, déposer leurs déchets dans la plupart des recyparcs de Wallonie. 

    Premier outil de collecte des déchets ménagers (50% du flux total des déchets), le réseau des 213 recyparcs wallons s’ouvre désormais aux PME.

  • 2017-05-09 10:39

    A l’initiative des Ministres bruxellois et wallon de l’Environnement, Céline FREMAULT et Carlo DI ANTONIO, RESSOURCES ASBL lance le « LeClicRécup.be ». Une plateforme qui a pour objectif de faciliter le don de biens usagés et l'achat de biens de réemploi/réutilisation entre les citoyens, pouvoirs publics ou entreprises privées d’une part, et les entreprises d'économie sociale de l’autre.

  • 2017-05-09 07:30

    Ce lundi 8 mai, Carlo DI ANTONIO appelle tous les Wallons à participer à une vaste enquête publique concernant le futur Plan Wallon des Déchets-Ressources. 

    "Rien ne se perd et tout se transforme". Le Ministre wallon de l’Environnement souhaite imprimer de nouvelles orientations en matière de prévention et de gestion des déchets en instaurant une nouvelle vision de la gestion des flux et en favorisant une économie wallonne du recyclage et de la valorisation des déchets. Cette stratégie est aujourd’hui soumise à enquête publique.