Communiqués de presse

  • 2017-03-30 15:30

    Ce jeudi, le Gouvernement wallon a adopté le projet d’arrêté interdisant l’utilisation sur son territoire de produits phytopharmaceutiques contenant du glyphosate.  

    Comme il s’y était engagé, Carlo DI ANTONIO a invité le Gouvernement wallon à faire usage des compétences régionales afin d’appliquer l’indispensable principe de précaution face aux incertitudes scientifiques concernant le glyphosate.

  • 2017-03-30 11:11

    CANETTES, EMBALLAGES DIVERS ET SACS PLASTIQUES DE NOUVEAU PARMI LES DÉCHETS LES PLUS SOUVENT RENCONTRÉS


    Le bilan du Grand Nettoyage de Printemps 2017 est à nouveau interpellant ! Au total, on estime que 17.980 sacs PMC et 25.086 sacs poubelles tout-venant ont été remplis de déchets sauvages ramassés par les 73.469 Wallons qui se sont mobilisés les 24, 25 et 26 mars derniers.  

  • 2017-03-30 08:36

     

    L’édition 2017 du Parlement Jeunesse du Développement Durable s’est clôturée ce mercredi 29 mars au sein du Parlement de Wallonie. A la fin des débats, les participants ont pu remettre au Ministre wallon en charge du Développement durable, Carlo DI ANTONIO, 10 recommandations prioritaires pour une alimentation plus durable à l’horizon 2050.

    Ces recommandations sont :

     -      Organiser « le mois de l’agriculture durable » ;

  • 2017-03-15 18:07

    Le Ministre wallon de l’Environnement Carlo DI ANTONIO est particulièrement inquiet et préoccupé suite à l’annonce faite, ce jour, par l'Agence européenne des produits chimiques (ECHA) refusant de reconnaître le glyphosate comme cancérogène « probable ». 

    Carlo DI ANTONIO rappelle qu’en mars 2015, l’Agence internationale de recherche sur le cancer avait, elle, penché pour des conclusions inverses, considérant ce produit dangereux pour la santé humaine et pour l’environnement.

  • 2017-03-10 10:51

    Le Ministre wallon de l’Environnement Carlo DI ANTONIO vient d’octroyer à l’ICDI la promesse ferme d’une subvention dans le cadre de son projet d’agrandissement du recyparc de Pont-à-Celles. 

    Ouvert en 1996, le recyparc de Pont-à-Celles s’avérait être de capacité insuffisante pour répondre aux objectifs de reprise et de collecte de la législation en matière de déchets. Les travaux d’aménagement seront réalisés sur une parcelle de 38 ares, acquise par l’ICDI en 2011.