L’ANCIEN SITE INDUSTRIEL « BRENNER » À ANDENNE VA ÊTRE DÉPOLLUÉ

Le Ministre wallon de l’Environnement a le plaisir d’annoncer que des travaux de réhabilitation vont être menés sur l’ancien site industriel « Brenner » à Andenne.

Ces travaux vont permettre d’assainir cette zone de 3 hectares située dans le centre d’Andenne. Les conséquences environnementales de la présence de polluants imposaient d’intervenir prioritairement.

Par ailleurs, ces travaux vont permettre au site « Brenner » d’être à nouveau disponible pour tout nouveau projet de développement économique.

---

Pour Carlo DI ANTONIO, la dépollution des sols est un levier de développement pour la Wallonie : « Grâce à ces travaux, c’est toute une nouvelle zone d’activité économique qui va se déployer à Andenne et qui va participer à la rénovation urbaine de la ville »

Actuellement, le site « Brenner » consiste en une zone dallée exempte d’infrastructures et une zone en friche. Situé en bord de Meuse, il bénéficie d’une excellente accessibilité.

Il présente un fort potentiel de développement économique. Des opérateurs ont d’ailleurs déjà manifesté leur intérêt pour y créer un centre de collecte et de logistique de déchets recyclables.

Le Gouvernement wallon a chargé la SPAQuE, société publique spécialisée dans la réhabilitation de friches industrielles et de décharges, de procéder à ces mesures de réhabilitation. Le montant prévisionnel pour ces travaux est de 2.039.600€.

Le projet s’inscrit dans la volonté de la Wallonie de poursuivre l’assainissement des friches industrielles afin d’offrir des terrains bien situés aux investisseurs dans un cadre juridique sûr et stable.

Les mesures de réhabilitation de ce site auront également des retombées positives sur les bureaux d’études et les entreprises de travaux spécialisés dans l’assainissement des sols contaminés.

Historiquement, plusieurs activités industrielles se sont succédées sur le site « Brenner » depuis le milieu du 19ème siècle, comme une entreprise de construction métallique, de production de matériaux réfractaires, ou de broyage de bois. Depuis 1998, plus aucune activité n’a été recensée et le site est à l’abandon.
 

CONTACT PRESSE : Marie MINET - 0479/888.475