LE PLUS GRAND PARC ÉOLIEN DE BELGIQUE EST WALLON !

L’ÉOLIEN WALLON REPREND SON SOUFFLE APRÈS PLUSIEURS ANNÉES DIFFICILES : SITUATION ACTUELLE

Ce vendredi, le Ministre de l’Aménagement du territoire Carlo DI ANTONIO a eu le plaisir d’inaugurer le plus grand parc éolien de Belgique sur les communes de Dour, Quiévrain et Hensies. Cet événement témoigne de la reprise du secteur en Wallonie !

Avec ses quatre nouvelles éoliennes, le parc de Dour/Quiévrain/Hensies devient donc le plus grand parc de Belgique avec 18 éoliennes pour une capacité totale de près de 40 MW. La production estimée à 90.000.000 kWh/an équivaut à deux fois la consommation moyenne des ménages des trois communes concernées par le projet.

Le parc va participer aux objectifs wallons de lutte contre le réchauffement climatique en approvisionnant la Wallonie en électricité verte. Annuellement, ce sont environ 41.000 tonnes de CO2 qui seront évitées.

Situation du développement éolien wallon

Si de 2010 à 2014, le nombre de turbines installées n’a cessé de diminuer (passant de 56 turbines en 2010 à 42 en 2011, 15 en 2012 et 9 en 2014), Carlo DI ANTONIO souhaite mettre en lumière la relance observée depuis 2014 ! 29 nouvelles turbines ont ainsi été installées en 2015, portant à 311 le nombre total d’éoliennes en Wallonie.  Un tel accroissement n’avait plus eu lieu depuis 2011.

Début 2016, les statistiques recensaient 33 machines en cours de construction dont les nouvelles machines du présent parc.  Les projets définitivement autorisés correspondent eux à 21 machines pour une puissance totale de 53,15 MW. Une quarantaine d’éoliennes devraient ainsi être mises en fonctionnement dans le courant de l’année 2016. 

A la lecture de ces chiffres et tenant compte des projets autorisés dont les travaux n’ont pas encore commencés, il est injustifié de jouer le lanceur d’alerte et de déclarer utopique l’atteinte des objectifs wallons.

Pour rappel, l’objectif fixé pour 2020 est une production de 2437 GWh/an. Cela représente 148 éoliennes de 3MW soit un rythme de 37 éoliennes installées par an durant 4 ans.

Pourquoi un tel revirement ?

On constate une plus large adhésion de la population en ce qui concerne la nécessité de produire davantage d’énergie renouvelable. Le phénomène NIMBY apparaît ainsi en recul. De leur coté, les communes mènent une réflexion constructive et responsable sur la thématique des énergies renouvelables, en concertation avec sa population. 

L’éolien permet l’éclosion de nombreuses coopératives citoyennes locales.  Pour le Ministre DI ANTONIO, les meilleurs projets éoliens sont ceux qui sont développés en concertation avec les communes et les citoyens, et ce le plus en amont possible !

 

Le parc, présent dans le paysage hennuyer depuis 2007, est un bel exemple de partenariat public-privé puisqu’il rassemble deux développeurs privés (Wind4Wallonia et Ventis), les communes, une coopérative citoyenne « Moulins du Haut Pays » et plusieurs intercommunales wallonnes. 

Carlo DI ANTONIO est heureux que les communes de DOUR, HENSIES et QUIEVRAIN puissent être citées en exemple en matière de production d’énergie renouvelable, et apportent une contribution importante dans l’atteinte des objectifs wallons.

Le CoDT apporte plusieurs avancées significatives favorisant le développement de l’éolien en Wallonie !

Cette récente reprise du secteur est soutenue par le Gouvernement wallon, notamment via le CoDT.

Le Code de Développement territorial entend tout d’abord privilégier l’installation des éoliennes aux endroits susceptibles d’occasionner un minimum de nuisances pour les riverains. 

Alors que l’implantation des éoliennes dans les zonings a été négligée par le passé, le CoDT, actuellement sur la table du Parlement de Wallonie, vise à rendre conforme l’implantation des éoliennes dans certaines zones du plan de secteur, tout en conservant et en adaptant les mécanismes dérogatoires pour des situations spécifiques.

On a donc aujourd’hui un nouveau potentiel éolien :

-        le long des principales infrastructures,

-        en zone d’activité économique (ZAE),

-        en zone agricole à proximité de ces ZAE,

-        en zone agricole pour le grand éolien à proximité des principales infrastructures de communication moyennant le respect de conditions,

-        en zone agricole pour le petit éolien en autoconsommation moyennant le respect de conditions.

En outre, dans les prochains mois, un projet de décret éolien coulera les principes essentiels du cadre de référence de manière à mieux encadrer la délivrance des permis. Ce décret formalisera également la participation publique et du public à ces projets. A titre d’exemple, les distances par rapport à l’habitat seront encadrées par des dispositions plus claires pour les citoyens.

 

Contact Presse: Marie MINET – 0479/888.475  - marie.minet@gov.wallonie.be