LIBIN : CARLO DI ANTONIO OUVRE LA VOIE À LA VALORISATION D’UNE ANCIENNE FRICHE

Le Ministre wallon de l’Aménagement du territoire Carlo DI ANTONIO vient d’approuver le Rapport Urbanistique et Environnemental (RUE) permettant l’encadrement des aménagements de la « Zone de loisirs de Transinne » au sein de la commune de Libin.

Cette zone, d’une superficie de 2,7 hectares, est localisée à proximité directe de l’EuroSpace Center. Elle est délimitée à l’ouest par la rue des Hêtres, au sud par des voiries (la N40 et la E411) et au nord et à l’est par des boisements.

Le projet urbanistique a pour ambition de créer un village de vacances sur le site d’un ancien camping aujourd’hui en friche. Il a également pour but de :

-      Renforcer le potentiel touristique de la commune de Libin par le développement d’infrastructures de loisirs et récréatives ;

-      Diversifier l’offre touristique par la création de nouveaux logements de vacances ;

-      Créer des liens avec les attractions touristiques existantes de la région comme l’EuroSpace center, le Village du livre de Redu, …

L’approbation de ce rapport est une étape essentielle car elle permet à tout porteur de projet de pouvoir introduire un permis d’urbanisme auprès de la commune de Libin et concrétiser ainsi les options prises par le rapport urbanistique et environnemental.

Pour le Ministre wallon de l’Aménagement du territoire Carlo DI ANTONIO, le développement économique en Wallonie passe par la rencontre entre les besoins sociaux, économiques et environnementaux de la collectivité, une gestion qualitative du cadre de vie et l’utilisation parcimonieuse du sol.

Pour rappel

Le rapport urbanistique et environnemental (RUE) fait partie des outils communaux d'aménagement du territoire. Il est aujourd’hui devenu Schéma d’Orientation Local suite à l’entrée en vigueur du Code de développement territorial ou CoDT.

Il permet aux communes :

-      de fixer les lignes générales de l’urbanisation projeté en définissant les options d’aménagement relatives à l’économie d’énergie, aux transports, aux infrastructures et aux réseaux techniques, au paysage, à l’urbanisme, à l’architecture et aux espaces verts ;

-      d’évaluer l’impact d’un projet urbanistique sur l’environnement ;

-      et de formuler des recommandations pour pallier aux incidences négatives des projets urbanistiques.

 

CONTACT PRESSE : Cabinet du Ministre DI ANTONIO – 0479/888.475