MARCHE-EN-FAMENNE : CARLO DI ANTONIO OUVRE LA VOIE À L’AMÉNAGEMENT DU QUARTIER DE LA FOURCHE

Le Ministre wallon de l’Aménagement du territoire Carlo DI ANTONIO vient d’approuver le Rapport Urbanistique et Environnemental (RUE) permettant l’encadrement des aménagements du « Quartier de la Fourche » au sein de la commune de Marche-en-Famenne.

La zone concernée par ce rapport urbanistique et environnemental représente une superficie de 95 hectares. Cette zone est délimitée :

-          au Nord, par la limite entre la zone d’habitat et le projet qui envisage l’extension du parc d’activité économique du WEX,

-          à l’Est, par la N839, la Vieille Route de Liège et la rue Paradis des Chevaux,

-           au Sud, par la rue Notre-Dame de Grâces, la rue Bois Notre-Dame et la N4 à hauteur de son croisement avec la rue Victor Libert;

-          à l’Ouest, en partie par le Chemin Saint-Martin ainsi que par les limites de zonage du plan de secteur.

1 projet intégré

Le projet urbanistique proposé est le fruit d’une réflexion globale et intègre 3 des projets envisagés dans le cadre de l’initiative « Quartiers Nouveaux ». 

-          Le projet « Quartier en transition - La Fourche » dont le but est le réaménagement du quartier de logements sociaux de La Fourche ainsi que le développement d’un nouveau quartier mixte ;

-          Le projet « Quartier Notre-Dame de Grâces » qui prévoit la réhabilitation du Site à Réaménager (SAR) « Luximport » et sa transformation en 3 bâtiments d’habitat ;

-          Le développement de l’Eco-quartier « Saint-Martin » permettant l’installation de maisons unifamiliales et d’appartements.  

3 grandes options d’aménagement

1.   La création d’un réseau viaire favorisant la mobilité douce. Le projet a pour ambition de créer de nouvelles voiries et des chemins sécurisés permettant de relier aisément les différents sous quartiers et de rejoindre rapidement le centre-ville de Marche.

2.   Des maisons unifamiliales, des appartements de petits gabarits, des appartements avec fonction complémentaire au rez-de-chaussée, …l’implantation d’un tissu bâti diversifié pour répondre aux besoins de l’ensemble de la population marchoise (familles, jeunes couples, personnes âgées, ...)

3.   La préservation et la valorisation des espaces de nature et la création de lieux de convivialité. Notamment, une « coulée verte » développée autour d’un petit ruisseau permettant d’accueillir un « espace de respiration » accessible aux résidents de la zone et l’ensemble des habitants de Marche-en-Famenne.

L’approbation de ce rapport est une étape essentielle car elle permet à tout porteur de projet de pouvoir introduire un permis d’urbanisme auprès de la commune de Marche-en-Famenne et concrétiser ainsi les options prises par le rapport urbanistique et environnemental.

Le périmètre du RUE couvre par ailleurs deux ZACC :

-          La ZACC dite « La Justice » qui reçoit l’affectation de zone d’habitat (8,7 ha), de zone de parc (2,2 ha), de zone de services publics et d’équipements communautaires (0,9 ha) et de zone agricole (0,8 ha).

-          La ZACC dite « Zone de la Famenne – partie Sud » qui reçoit l’affectation de zone agricole.

Pour le Ministre wallon de l’Aménagement du territoire Carlo DI ANTONIO, le développement économique en Wallonie passe par la rencontre entre les besoins sociaux, économiques et environnementaux de la collectivité, une gestion qualitative du cadre de vie et l’utilisation parcimonieuse du sol.

Pour rappel

Le rapport urbanistique et environnemental (RUE) fait partie des outils communaux d'aménagement du territoire. Il est aujourd’hui devenu Schéma d’Orientation Local suite à l’entrée en vigueur du Code de développement territorial ou CoDT.

Il permet aux communes :

-          de fixer les lignes générales de l’urbanisation projeté en définissant les options d’aménagement relatives à l’économie d’énergie, aux transports, aux infrastructures et aux réseaux techniques, au paysage, à l’urbanisme, à l’architecture et aux espaces verts ;

-          d’évaluer l’impact d’un projet urbanistique sur l’environnement ;

-          et de formuler des recommandations pour pallier aux incidences négatives des projets urbanistiques.

CONTACT PRESSE : Cabinet du Ministre DI ANTONIO – 0479/888.475