QUELLES ACTIONS EN FAVEUR DE LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE DES MOTARDS EN WALLONIE ?

Ce jeudi, à l’occasion du lancement de la campagne de sensibilisation à la sécurité des motards « motard repéré = accident évité », menée en collaboration avec la SOFICO, le Ministre wallon de la sécurité routière Carlo DI ANTONIO a rappelé le Plan d’action de la Wallonie en la matière.

Les deux roues motorisées représentent 17% des tués sur les routes en Wallonie. C’est donc la catégorie d’usagers faibles la plus touchée !

Des réponses concrètes et immédiates à la sécurité des deux roues motorisées doivent donc être apportées. En Wallonie, ces mesures se déclinent dans le Plan d’action suivant :

PLAN D’ACTIONS en 5 mesures

1)   Installation de lisses de sécurité

Des lisses ont été installées sur 60 km de rails de sécurité du réseau autoroutier. Les endroits où placer ces équipements ont été identifiés en collaboration avec les motards.

Les lisses de sécurité permettent de diminuer la gravité des lésions corporelles des motards en cas de chute.

Depuis 2012, ce même aménagement est en cours sur les routes régionales. 50 km de lisses seront placées d’ici la fin de l’année 2013.

Ces lisses sont principalement placées dans les virages. 1 accident de motos sur 4 est en effet lié à la présence d'un virage ! Cette proportion grimpe à 1 accident sur 3 pour les accidents mortels.

2)   Sensibilisation renforcée pour les déplacements liés aux loisirs  

42% des accidents de motos se passent le week-end en Wallonie, comptabilisant 47% des motards tués. Ils se concentrent d'avril à octobre, par beau temps et essentiellement le dimanche.

Les déplacements des motocyclistes qui sont liés aux loisirs se soldent donc malheureusement par de trop nombreux accidents.

C’est pourquoi, avec la Direction générale des routes du Service Public de Wallonie, l’asbl FEDEMOT, les zones de police locale concernées et la Police fédérale de la route, il a été décidé d’accentuer la sensibilisation sur les tronçons wallons fortement fréquentés par les motards les week-ends (car  sinueux et touristiques) et où on relève de nombreux accidents impliquant des motos.

Cette sensibilisation consistera en 3 points importants :

-       L’installation sur ces tronçons de panneaux permanents incitant les motards à la prudence mais aussi attirant l’attention des autres usagers sur la forte présence de motos à ces endroits ;

-       La distribution aux motocyclistes d’une carte routière de Wallonie pour la planification de balades, accompagnée de conseils de sécurité et de conduite rédigés par des motards ;

-       Une présence accrue des services de police sur ces tronçons.

3)   Prise en compte des motards dans les aménagements routiers

Suite à l’adoption du décret « Sécurité routière » en décembre 2010, des audits et inspections de sécurité routière sont réalisées sur le réseau routier wallon.

Tous les types d’usagers de la route sont dorénavant pris en compte dans les aménagements routiers. Différents référentiels ont été réalisés et un guide concernant les aménagements spécifiques pour les motards, à l’attention de tous les gestionnaires de voiries que compte la Wallonie, est en cours de finalisation.

Des inspections spécifiques à la sécurité des motards sont en cours sur des aménagements routiers existants, avec une attention particulière au traitement des obstacles latéraux, plaques d’égout et à la rugosité des marquages routiers.

4)   Plan Routes et travaux de réfection du réseau routier wallon

Les nombreux chantiers aujourd’hui planifiés en Wallonie sont hiérarchisés selon l’état de la route et la concentration d’accidents. Tant les réseaux routiers structurant que non-structurant sont concernés.

Le réseau wallon se répartit en effet en deux entités: le structurant, financé par la SOFICO, et le non-structurant, financé par les crédits directs du Service Public de Wallonie.

Lorsque l’on additionne les masses budgétaires SOFICO et SPW dévolues à l’entretien au sens large, on obtient un montant annuel de l’ordre de 150 millions d’euros.

Par ailleurs, le cahier des charges type intitulé « QUALIROUTES », sur lequel doivent dorénavant s’appuyer les gestionnaires de voiries, a intégré un degré important de rugosité obligatoire pour les marquages routiers.

5)   Une meilleure collaboration

Un Monsieur « Motos » a été désigné au sein de chaque Direction des routes du Service Public de Wallonie. Ils sont un relais privilégié, à disposition des motards et de leur fédération qui voudraient signaler des problèmes de sécurité.

Par ailleurs, une Convention de partenariat a aussi été établie avec les 72 zones de police locale de Wallonie et la Police fédérale de la route pour renforcer leur collaboration avec ces Messieurs Motos.

---

En tant que Ministre wallon de la Sécurité routière, Carlo DI ANTONIO souhaite améliorer la sécurité, diminuer le nombre de victimes parmi les conducteurs de deux roues motorisés mais également faire en sorte qu’en cas d’accident les lésions corporelles soient les moins graves possibles.

Toutefois, Carlo DI ANTONIO tient à rappeler que l’infrastructure est très rarement à l’origine de l’accident d’une moto !

De nombreuses études indiquent sans détour que la principale cause des accidents impliquant un motard est majoritairement une absence d’attention et de compréhension entre automobilistes et motocyclistes.

Pour Carlo DI ANTONIO, il est donc essentiel que chacun observe la plus grande prudence : motards comme automobilistes !

 

Contact Presse
Marie MINET
0479/888.475