RENFORCEMENT DES MOYENS POUR LA SURETÉ DES AÉROPORTS WALLONS

Ce mercredi, en réponse à une question d’actualité au Parlement wallon, le Ministre wallon en charge des Aéroports Carlo DI ANTONIO a annoncé que les aéroports wallons verraient leur subvention « sureté » augmentée en 2016.

Pour rappel, en 2015, ce sont 23,811 millions qui ont été versés par la Wallonie aux aéroports pour assurer les mesures de sûreté.

Dans le cadre du budget 2016, il sera proposé d’augmenter cette subvention globale à 24,523 millions.

 

MESURES PARTICULIERES DANS LES AEROPORTS WALLONS

Suite aux récents attentats, les aéroports sont concernés comme cible potentielle, plus particulièrement les halls d’arrivées et de départ. Une vigilance accrue a dès lors été sollicitée.

 

Les sociétés filiales des sociétés de gestion à savoir Liege Airport Security et BSCA Security sont en charge de la mise en application des mesures de sureté sur nos aéroports wallons et ce, sous le contrôle régulier de la DGTA.

 

Depuis mardi, une présence militaire est organisée à l’aéroport de Charleroi. BSCA security effectue également des patrouilles avec des chiens détecteurs d’explosif dans le hall public.

 

Depuis le samedi 14 novembre, Liege Airport Security a sollicité ses équipes à une vigilance accrue ainsi que celle de la police aéroportuaire. Les patrouilles également ont été renforcées dans le hall public du terminal passager.

 

Une série de points d’attention quant aux mesures de sûreté sont demandées aux aéroports wallons par la Direction générale du transport aérien:

  • signaler tous les incidents ou comportements suspect à la police de l'aéroport ou aux services de sûreté
  • signaler tout bagage abandonné à la police de l'aéroport ou aux services de sûreté
  • porter le badge aéroportuaire de manière visible
  • utiliser le badge aéroportuaire à des fins professionnelles
  • les visiteurs doivent être toujours accompagnés
  • éviter que des personnes ne se faufilent via des portes automatiques, ascenseurs,...

 

Depuis les attentas du 11 septembre 2001, l’Union européenne élabore des politiques et des règles afin de prévenir les actes d’intervention illicite mettant en péril la sûreté de l’aviation civile, notamment en maintenant les objets susceptibles de présenter une menace, tels que les armes ou les explosifs, hors des aéronefs.

 

 

Contact Presse: Marie MINET – 0479/888.475  - marie.minet@gov.wallonie.be