TRANSITION ÉCOLOGIQUE : LE VERDISSEMENT DE L’ESPACE PUBLIC WALLON EST EN MARCHE !

37 communes viennent d’être sélectionnées par le Ministre wallon de l’Environnement et de l’Aménagement du territoire Carlo DI ANTONIO dans le cadre de l’appel à projet « Verdissement des places publiques », qu’il a lancé en juillet dernier. 

Le but de ce projet est de rendre les places publiques attractives et conviviales à travers leur végétalisation avec des espèces indigènes, mellifères mais également comestibles, …  Il s’agit donc aussi de développer une agriculture urbaine dans un projet urbanistique innovant.  

Cette reconquête de l’espace public par des espèces comestibles est en marche partout en Europe. Des quartiers comestibles ou des vergers urbains fleurissent à toutes les échelles territoriales. Dans ces expériences, on constate une dynamique citoyenne, mobilisée autour des espaces végétalisés.  

Pour le Ministre Carlo DI ANTONIO, « l'espace public est un excellent terrain sur lequel cultiver la citoyenneté, la cohésion sociale et la sensibilisation à l'alimentation durable ».  

37 projets sélectionnés :

37 projets ont été sélectionnés par le Comité de sélection au regard de la qualité des réponses apportées aux critères définis dans l’Appel à Manifestation d’Intérêt.

Le verdissement peut se traduire par l’installation d’espèces indigènes, mellifères, de potagers, par la plantations d’arbres et d’arbustes fruitiers, par la plantation de légumineuses, d’aromates ou de plantes médicinales, ...

 < Cet agencement devra contribuer à embellir nos espaces publics ! >

 Province du Brabant Wallon : 

  • GREZ-DOICEAU - au Centry (Clos des Arbalétriers) : Aménagement d'un clos situé à l’entrée de Grez-centre en verger avec bacs à potagers et déminéralisation partielle.
  • INCOURT - rue Baron Bouvier : Travaux de rénovation entre deux places publiques centrales. Le projet est orienté vers une déminéralisation au sol avec des ajouts de bacs à potager.
  •  NIVELLES - parking de l'Obélisque : Projet situé au centre-ville et orienté vers une déminéralisation au sol avec une composante comestible.
  • OTTIGNIES -LOUVAIN-LA-NEUVE - Intérieur d’îlot de l’Administration communale : Réservation d'un espace collectif dans le cadre de la construction d'un immeuble ou la composante comestible est développée.
  • PERWEZ - futur Val d’Orbais : Création d’un verger pour la future maison de repos. Projet intergénérationnel et social.
  • RIXENSART - Place communale de Genval : Verdissement de la place publique centrale ou la composante comestible est développée.
  • VILLERS-LA-VILLE - Parc Prés Saint-Pierre à Marbais : Réaménagement d'une pelouse en position centrale. La frugalité du projet est fort développée.

Province du Hainaut :

  • ATH - Jardin intergénérationnel : Revalorisation d’un parc existant bien situé. Projet intergénérationnel.
  • BERNISSART - Rue des peupliers : Projet social. Aménagement d'une bande enherbée dans une cité.
  • BRAINE-LE-COMTE - Grand Place : Aménagement et déminéralisation de la place située au cœur de ville. La composante comestible est développée.
  • CELLES - Place de Molembaix : Verdissement d'un parking totalement minéralisé en verger et mini-potager et valorisation du patrimoine.
  • CHATELET - Cité du Grand Chêne : Création d'un verger d’anciennes variétés rustiques. Frugalité et biodiversité développées.
  • CHIEVRES - Place Ladeuze : Déminéralisation de la place publique pour un projet convivial.
  • ECAUSSINNES - Ancien magasin « Mika Shoes » : Transformation d'un site à réaménager (SAR). Il s’agit d’une pâture à l'abandon. Projet convivial ou la biodiversité est encouragée.
  • ESTINNES - Place de Rouveroy : Réaménagement de la place (ancien parking) au cœur du village: valorisation des monuments et déminéralisation.
  • FONTAINE-L'EVEQUE - Place Léon Fayt à Leernes : Verdissement de la place au cœur d'une cité sociale. Projet convivial ou la composante comestible est développée.
  • FRAMERIES - Cité Pierard : Réaménagement d'une pelouse bien située par l’implantation de fruitiers.
  • FRASNES-LEZ-ANVAING - Place Wattripont : Végétalisation d'un parking.
  • LENS - Place de Bauffe : Verdissement d'une place asphaltée.
  • MONS - Ilot de la Grand Place : Situation centrale. Verdissement d'intérieur d'îlot qui était fortement minéralisé.
  • PERUWELZ - Place de Wasmes-Audemez-Briffoeil : Réaménagement d'une place verte (renforcement du côté comestible).

Province de Liège :

  • ANS - Ancienne piscine communale : Réaménagement d'une pelouse suite au remblaiement d'une ancienne piscine. Projet bien localisé.
  • AYWAILLE - Place Marcellis : Verdissement d'un parking minéralisé aux abords de la gare.
  • EUPEN – Viertelgraten : Conversion d’une prairie en potager communautaire.
  • FLEMALLE - Trîhe au Joncs : Réaménagement des bacs à potager et d'anciens emplacements d'arbres. Projet social.
  •  HANNUT - Parc de la Halette : Aménagement d’un espace comestible dans un parc existant central.
  • HERON - Ecole de Surlemez : Projet accessible centré sur l'école avec une frugalité variée.
  • JUPRELLE - rue de l'Eglise : Ajout d'arbres fruitiers dans l'espace vert bien localisé.
  • NEUPRE - Place des Cèdres : Réintégration paysagère de la place : déminéralisation, plantations d’espèces favorables à la biodiversité et comestibles.
  • SERAING - Place boulevard des Arts à Ougrée : Verdissement de la place.
  • STOUMONT - Place de l’Eglise à Rahier : Verdissement de la place.
  • WAREMME - centre de Waremme : Verdissement du centre de Waremme.

Province du Luxembourg :

  • DURBUY - Place Basse Sauvenière à Barvaux-sur-Ourthe : Projet central avec déminéralisation partielle. Projet frugal et intergénérationnel.
  • TENNEVILLE - Chemin d'accès à l'école de Tenneville : Verdissement du chemin de l’école.

Province de Namur :

  • GESVES - Site de la Pichelotte: Création d'un verger et jardin dans un parc existant. Conception paysagère.
  • HASTIERE - Camp du lion : Réaménagement d'un ancien camping désaffecté : zone de parc, zone de plage, zone polyvalente pour festivités.
  • PROFONDEVILLE - Place Beau-Valon : Réaménagement d'une pelouse centrale.

Les communes sélectionnées bénéficient d’un accompagnement financier et logistique

L’entretien et la gestion des places publiques ont des implications évidentes sur le budget communal, comme le développement de nouvelles pratiques de culture. Pour aider les communes dans ce projet, elles bénéficieront d’un subventionnement plafonné à 20.000 euros.

En plus, les communes sélectionnées bénéficieront d’un appui technique en matière de conception, de planification et de gestion des environnements urbains et ruraux pour la mise en œuvre et le suivi du développement de leurs projets.

Dès janvier 2018, les bureaux désignés par un marché public disposeront des profils suivants :

  •  d’un Architecte Paysagiste ;
  •  d’un Bio-ingénieur ou horticulteur.

Cette expertise permettra aux communes d’affiner le projet qu’elles ont déposé. L’objectif est de réaliser les plantations en juin 2018.

 

CONTACT PRESSE : Cabinet du Ministre DI ANTONIO – 0479/888.475