VERS UNE CARTOGRAPHIE DE LA VULNÉRABILITÉ ET DU RISQUE DE POLLUTION DES EAUX SOUTERRAINES DE WALLONIE

L’eau souterraine constitue une des principales ressources naturelles de Wallonie. Elle représente plus de 80% de l’eau de distribution en Wallonie, sans parler des quantités importantes exportées vers Bruxelles et la Flandre. 

Cette ressource, globalement bien protégée, est malgré tout sujette à des polluants qui s’y infiltrent et qui peut potentiellement détériorer la qualité de nos eaux souterraines sur le moyen et le long terme. 

Le Ministre wallon de l’Environnement Carlo DI ANTONIO vient de charger l’Université de Liège de développer un outil permettant de cartographier la vulnérabilité et le risque de pollution des eaux souterraines de Wallonie. 

La cartographie de la vulnérabilité et du risque de pollution des eaux souterraines wallonnes permettra d’identifier de manière très précise les zones où une attention plus soutenue doit être assurée afin d’éviter de polluer nos eaux souterraines. Un tel outil trouve de nombreuses applications potentielles, allant de l’appui à la mise en œuvre des directives européennes sur l’eau, à la prise de décision par rapport à d’éventuelles pollutions accidentelles ou d’aménagement du territoire. 

A cette fin, il y a lieu de combiner les informations géographiques relatives aux aléas, c'est-à-dire les dangers potentiels de contamination, avec la vulnérabilité du milieu naturel ou comment les polluants sont transportés, dégradés, retardés en s’infiltrant et rejoignant l’eau souterraine.

Deux équipes de l’Université de Liège (Unité d’Hydrogéologie et Géologie de l’Environnement au Sart Tilman / Unité BIOSE - Département d’Ingénierie des biosystèmes à Gembloux) sont en charge de ce projet, qui devrait être opérationnel sur l’ensemble du territoire en 2018.  

Contact Presse: Marie MINET – 0479/888.475  - marie.minet@gov.wallonie.be